Je ne glande rien. A part astiquer la maison, faire des courses, manger chez les uns et les autres... Ça me convient pour ces vacances, c'est parfait, j'avais besoin de ce temps pour du rien, même si je hais le rien, même si j'ai l'impression de me perdre dans mes objectifs.
A dire vrai, "objectifs" c'est bien tordu. Je ne sais plus ce qu'ils sont.
Je me dis que je n'aurais jamais le culot de pousser ma carrière un peu plus loin, ni le courage. je craindrai toujours le regard des autres, et je n'oserai donc rien faire de concret..
Un peu pessimiste tout ça, mais en même temps, on galère déjà niveau tunes, je ne vois pas comment je pourrais faire plus de scène, ce qui voudrait dire moins travailler, et moins travailler, ben ça veut dire moins de sousous....
Drôle de domaine que l'artistique....

En contradiction, je n'ai aucune prestation de prévu, et je flippe car la scène me manque...

Enfin bref c'est un beau bordel dans ma tête !

Concernant la grossesse, mes analyses sont à ce jour positives, mais à la maternité on m'avait prévenu, après une fausse couche, le taux d'hormones HCG ne diminue pas d'un coup à zéro. J'ai encore la poitrine tendu, des nausées, des fringales... C'est bien étrange de sentir son propre corps. Faut dire, la boulimique que j'étais ne ressentait rien de son corps, seule sa tête la guidait sans contrôle...

Bref, vacances, repos et cogitations intenses !