Grosse crèves, fièvre au dodo. Mais grosses pensées négatives.
Bosser pour des élèves qui s'en balancent, qui n'attendent que le final sous les projos, et qui ne veulent pas entendre que pour ça il faut un minimum s'investir, ça me dépasse. J'ai l'impression qu'ils viennent en cours juste pour dire qu'il font du théâtre. C'est désolant.
Et de mon côté je ne bosse plus pour moi, par faute de temps, et surtout je crois que j'ai baissé les bras. J'ai l'impression d'avoir donné ce que j'avais à donner et que mon tour et fini. J'ai horreur de ce sentiment j'en suis frustrée d'avance. Mais quoi que je "ponde", c'est mauvais, en tout cas je trouve ça "bas". Alors j'attends. Quoi, je sais pas, mais je me dis que peut^-être ça reviendra. Enfin, disons plutôt que j'ai envie que ça se passe comme ça.

Gros trou noir.