J'ai de la chance, de l'avoir à mes côtés.
Il voit qu'il y a un pb, et cherche quoi faire.
Mercredi, j'entre dans son bureau avant d'aller bosser, et il se met à me parler, à me dire qu'il faut que je prenne soin de moi. Et je pleure. Je pleure enfin. On prend rendez-vous chez le médecin.
J'arrive chez le toubib le lendemain, et il ne se prive pas de me dire que j'ai une salle t^te. D'ailleurs tout le monde me le dit, ça fait peur...
On parle. Mon homme est à mes côté, il parle aussi au médecin, voyant que je n'arrive pas à dire mon mal être.
Bref, c'est reparti pour un traitement. Le précédent à été stoppé trop tôt, parce que j'étais euphorique grâce à ma relation, on s'est dit que je pouvais l'arrêter, mais c'était une belle erreur. Alors on recommence, et cette fois on ne se fera pas avoir, on ira au bout des six mois de traitement.
Je dois m'habituer à ces anti dépresseurs, je suis fatiguée, j'ai pas d'énergie, mais je sais qu'il y a un temps d'adaptation. C'est pour mon bien...