Il m'a écrit le plus beau texte qui soit, à tel point que je me permets de le publier sans même lui avoir demandé l'autorisation.

La diva
La vie est un son auquel on voudrait que l’écho réponde.
Quand certaines ondes s’harmonisent, d’autres se détruisent.
« Des si belles » vocalises sorties d’une petite blonde
M’émeuvent aujourd’hui autant qu’il y a un an…

Une voix particulière, un chant dont on entend chaque note,
Des vibratos dans le timbre, du caviar dans la glotte.
Son chant me transporte les yeux fermés
Et je me laisse subjuguer, hypnotiser, transporter…

Je n’aurais pas cru redevenir si faible, si sensible.
M’éprendre de cette étoile m’est je le sais impossible,
Mais les élans du cœur ne s’arrêtent qu’à moitié.
Et je ne sais freiner l’ardeur de mes émois renouvelés…

Le deuil d’un amour peut prendre toute une vie,
Car l’étincelle sommeillante peut un jour raviver les braises latentes.
Ainsi embrasé, il devient périlleux d’éteindre l’incendie
Pour ne pas succomber à la flamme, mieux vaut ne pas renouveler l’attente…

Certaines fois, il fait bon se mentir
Et profiter de l’instant présent.
Mais pourquoi faut-il que l’avenir
Rappelle à l’ordre constamment ?

Peut-on n’avoir de conscience
Juste une fois, en toute innocence.
Se laisser aller au plaisir des sens
Et profiter de sa divine présence…